Vanessa Schindler

Photos par Louise Desnos, photographe sélectionnée en 2016 / Commande sur les créations des dix stylistes sélectionnés.

Photos par Louise Desnos, photographe sélectionnée en 2016 / Commande sur les créations des dix stylistes sélectionnés.

Suisse
Switzerland


Urethane Pool, chapitre 2

Collection femme

 

Trouver une alternative à la conception et à la construction classique du vêtement semble être un des objectifs de la créatrice. Puisant son inspiration chez les architectes et les décorateurs, elle compose chaque silhouette de sa collection comme l’arrangement d’un intérieur, avec des contrastes de matières, des plantes, des espaces de circulation et se tourne vers une matière inattendue dans son domaine, un polymère liquide ; l’uréthane. La résine chimique se fond dans les fibres du textile et se fige en surfaces souples et brillantes. Grâce à ces propriétés, la styliste se passe de couture et peut assembler les couches de tissus et souder les bords francs. L’uréthane est parfois utilisé pour rigidifier les ceintures, les cols ou pour construire des accessoires.

Elle détourne aussi ce miel synthétique à des fins décoratives en l’accumulant pour dessiner des motifs ondulatoires abstraits ou des représentations végétales. Là, des couleuvres et des coquillages apparaissent, soit une option ornementale assumée, comme un rappel aquatique des différentes phases de mutation du matériau. Elle crée ainsi un jeu de textures et de transparences en apposant l’uréthane sur du tulle et sur de la résille fine.

Au-delà de la performance technique, les silhouettes sont élégantes et luxueuses, faites de robes longues et de déshabillés qui s’animent aux reflets de la lumière. La styliste les amplifie grâce à d’imposantes pièces, à l’exemple d’un opulent manteau en fourrure ou d’une veste en velours, synthétiques, évidemment.

Texte : Magalie Guérin

Urethane Pool, chapitre 2

Womenswear collection

 

Finding an alternative for the classical conception and construction of clothes seems to be one of this designer’s objectives. Taking her inspiration from architects and interior designers, she has composed each silhouette in her collection like the arrangement of an interior, with contrasting materials, plants, traffic zones, and turns towards an inhabitual material in her field, a liquid polymer: urethane. This chemical resin is blended into the fibres of the textile and solidifies into supple and shiny surfaces. Thanks to its properties, the designer can do away with stitching and can assemble the layers of fabrics and weld the raw seams. Urethane is sometimes used to stiffen belts, collars, and to construct accessories.

She has also appropriated this synthetic honey for decorative purposes by amassing it in order to create wavy abstract patterns and plant-like representations. Here, garter snakes and shells appear, as an assumed ornamental option, like an aquatic reminder of this material’s different phases of mutation. She thus creates a game of textures and transparencies by combining urethane with tulle and fine netting.

Beyond this technical performance, the silhouettes are elegant and luxurious, creating long dresses and deshabilles which come to life according to the reflections of light. The designer amplifies this with imposing items, for example an opulent overcoat in fur and a velour jacket, all synthetic, obviously.