Nancy Newberry

Etats-Unis / USA

« Réalisée au Texas, Smoke Bombs and Border Crossings est une étude de mon environnement immédiat qui mêle portraits documentaires et créations oniriques, en impliquant les notions de nationalisme et de communauté.

 

Influencée par l’héritage italien de ma mère et de mon enfance texane, Smoke Bombs and Border Crossings s’inspire également du fameux genre dit « western spaghetti » des années 1960.

 

Je m’intéresse depuis longtemps à l’archétype américain du Far West, à la façon dont il est représenté à la télévision ou au cinéma et comment il est compris par d’autres cultures. Il me suffit de dire que je viens du Texas, pour que démarre une conversation émaillée de clichés que ce genre cinématographique a popularisés.

 

On apprécie le western spaghetti pour sa capacité à s’approprier, réinterpréter et questionner sa propre mythologie ainsi que celle du Far West. En reflétant l’image des conditions de l’Europe d’après-guerre, le genre a progressivement cristallisé les questions liées à l’identité nationale, des deux côtés de l’Atlantique. Je suis intriguée par l’emploi contemporain du terme « Far West » : tantôt en approbation, tantôt en désaccord avec le concept d’un nouveau monde ; je cherche à comprendre ce que cela peut signifier vis-à-vis de l’état actuel du mythe américain.

 

En mettant l’accent sur les costumes et les uniformes, la série associe réalité et fiction à travers une succession de scènes animées où les sujets jouent le rôle de personnages, faisant partie d’un groupe ou d’une équipe. Ce projet renvoie à ma fascination de longue date pour les tenues officielles, tout en poursuivant mon exploration de l’auto-représentation et de l’identité culturelle en général.

 

Dans Smoke Bombs and Border Crossings, les charros mexicains, les cow-boys américains et les groupes militaires figurent figés, dans un drôle d’état d’alerte, à la frontière entre le Texas et le Mexique, une région caractérisée par des batailles historiques légendaires, des territoires contestés, un mélange de nationalités, et un mur fameux. C’est cela, le vrai Far West. »

 

 

NANCY NEWBERRY (1968) A ÉTUDIÉ À A&M UNIVERSITY, TEXAS. SON TRAVAIL PHOTOGRAPHIQUE A ÉTÉ EXPOSÉ EN ESPAGNE AU CENTRO DE ARTE ALCOBENDAS, AU HOUSTON CENTER FOR PHOTOGRAPHY, À LA SCHNEIDER GALLERY DE CHICAGO, AU TEXAS STATE HISTORY MUSEUM ET DANS LE CADRE DU PRIX DU PORTRAIT TAYLOR WESSING À LONDRES. SON TRAVAIL A NOTAMMENT ÉTÉ PUBLIÉ DANS LE BRITISH JOURNAL OF PHOTOGRAPHY, THE NEW YORK TIMES LENS, M LE MONDE ET THE GUARDIAN.

“Photographed in Texas, the project Smoke Bombs and Border Crossings is a survey of my own backyard, merging documentary portrayals with dreamlike creations, to investigate notions of nationalism and community.

 

Influenced by my mother’s Italian heritage and my Texas upbringing, Smoke Bombs and Border Crossings draws inspiration from the 1960’s classic genre of Spaghetti Western movies.

 

I have long been interested in the American archetype, the Wild West and how its iconic self-image is represented in television, movies, and interpreted by other cultures. Simply telling people I am from Texas engages a discourse laced with stereotypes made famous by the genre.

 

Spaghetti Westerns famously appropriated, reinterpreted and questioned its own and Western mythologies. Reflecting cultural and political conditions of post war Europe, the genre developed into a repository for issues concerning National Identity on both sides of the Atlantic. I am intrigued by the present-day use of ‘the wild west’ to either approve of, or disparage, the new frontier, and I am curious about what it could say on the current state of the American myth.

 

With an emphasis on costume and uniform, the work combines fact and fiction in punctuated phrases where subjects act out characters as part of a group or a team. This project integrates my ongoing fascination with regalia and continues my exploration of self-representation and cultural identity at large.

 

In Smoke Bombs and Border Crossings, Mexican Charros, American cowboys, and military groups become suspended in a playful sense of preparedness at the Texas-Mexico Border. A territory of blended nationalities, legendary historical battles, contested land, and a very famous wall. This is the true Wild West.”

 

 

 

NANCY NEWBERRY (1968) STUDIED AT TEXAS A&M UNIVERSITY. HER WORK HAS BEEN SHOWN IN SPAIN AT THE CENTRO DE ARTE ALCOBENDAS, THE HOUSTON CENTER FOR PHOTOGRAPHY, THE SCHNEIDER GALLERY IN CHICAGO, THE TEXAS STATE HISTORY MUSEUM AND AT THE TAYLOR WESSING PORTRAIT PRIZE EXHIBITION IN LONDON. HER PICTURES HAVE BEEN PUBLISHED IN THE BRITISH JOURNAL OF PHOTOGRAPHY, THE NEW YORK TIMES LENS, M LE MONDE, AND THE GUARDIAN AMONG OTHERS.