Hyunwoo Kim

Photos par Louise Desnos, photographe sélectionnée en 2016 / Commande sur les créations des dix stylistes sélectionnés.

Photos par Louise Desnos, photographe sélectionnée en 2016 / Commande sur les créations des dix stylistes sélectionnés.

République de Corée
Republic of Korea


Stranger by the Garden

Collection femme

 

Qui est « the japanese gardener » ? Ce botaniste insaisissable cité dans le film la Petite boutique des horreurs (Roger Corman, 1960) serait à l’origine d’une plante carnivore mutante incontrôlable. Intrigué, le styliste tente de dévoiler le personnage en inventant sa garde-robe avec malice. C’est une femme. Espiègle et mystérieuse, elle cache sa fine silhouette sous des couches de vêtements amples inspirés du vestiaire nippon.

Quelques indices nous éclairent sur son activité, à l’instar d’un tablier rayé blanc et bleu qu’elle superpose à d’élégantes robes. Ou de grands végétaux de science-fiction qui sont brodés sur fond de soleil levant. On sait peu de chose de sa personnalité qu’elle dissimule sous de grands kimonos matelassés et des pièces de fourrure colorées rapportées à sa ceinture. Elle laisse poindre une sensualité qui se dérobe dès qu’elle tourne la tête, recouverte d’un bas noir à la manière d’un cambrioleur de cinéma. Ambivalente, une partie de son visage reste secrète, quand soudain son œil de biche et sa bouche cerise surgissent du tissu découpé, comme éclairés par la lumière d’un cabaret. Une longue mèche noire s’échappe sous son masque.

Envoutés par son mystère, vous croyez la posséder ? Ne vous approchez pas trop près ! Son manteau s’ouvre sur des rangées de dents de soie, et du dos de sa veste ruissellent des lianes écarlates gorgées de sève venimeuse.

Texte : Magalie Guérin


 

Stranger by the Garden

Womenswear collection

 

Who is the “Japanese gardener”? This elusive character from the film The Little Shop of Horrors (Roger Corman, 1960) is responsible for an uncontrollable mutant carnivorous plant. Intrigued, Kim has attempted to expose this character by playfully inventing their wardrobe. She is a woman. Mischievous and mysterious, she hides her slight silhouette beneath layers of loose clothes inspired by Japanese fashion.

A few clues shed light upon her activities, such as a blue and white striped apron superimposed over elegant dresses. Or large science fiction plants which are embroidered upon the background of a rising sun. We know little about her personality, which she conceals beneath large padded kimonos and coloured fur pieces attached to her belt. She allows a sensuality to show which shies away as soon as she turns her head, which is covered in a black stocking, like a thief from the movies. Ambivalent, a part of her face remains secret, when suddenly her doe eye and her cherry coloured mouth emerge from the cut fabric, as if in a cabaret spotlight. A long black lock of hair escapes from beneath her mask.

Bewitched by her mystery, do you really think you possess her? Don’t go too close! Her coat opens up to rows of silk teeth, and from the back of her jacket scarlet creepers stream, saturated with venomous sap.