Hermione Flynn

Photos par Louise Desnos, photographe sélectionnée en 2016 / Commande sur les créations des dix stylistes sélectionnés.

Photos par Louise Desnos, photographe sélectionnée en 2016 / Commande sur les créations des dix stylistes sélectionnés.

Nouvelle-Zélande
New Zealand


LAWLESS

Collection homme

 

Elle échappe à tout classement. Créatrice de mode, performeuse, artiste, réalisatrice, elle semble attraper au vol tous les moyens d’expression pour célébrer le corps et le mettre en mouvement. Elle rassemble autour d’elle des danseurs, des body-buildeuses, des performeurs transgenres et tente par leur intermédiaire de mobiliser cette énergie féconde. Elle conçoit sa collection grâce à un logiciel de réalisation en 3D qui produit de l’image animée en réagissant aux déplacements d’un acteur.

Dans une arène virtuelle, elle place des vêtements aux proportions exagérées et les télescope avec le corps dynamique d’un personnage masculin. Cette plateforme théorique permet de projeter au-delà des limites physiques ; on assiste parfois à la fusion du tissu et du muscle, créant la disparition partielle de la matière. La créatrice traduit ses expérimentations en popeline de coton et en jersey pour la fluidité, ou bien en denim et toile épaisse pour structurer ; le tout s’ajuste selon une palette claire et neutre, rehaussée d’un corail flamboyant. Il en naît une collection constituée de chemises, de sweats à capuche, de vestes en jean et de t-shirt démesurés qui semblent être jetés en vrac au gré des gestes du porteur. Ici le col a basculé sur l’épaule comme si le cou n’avait pu faire obstacle, ailleurs la chemise est tête en bas. Une autre silhouette résulte de l’accumulation en hauteurs décalées de pantalons géants tel un bug d’affichage.

Chaque vêtement prend toute sa dimension une fois qu’il est incarné par l’homme qui le porte.

Texte : Magalie Guérin

LAWLESS

Menswear collection

 

She evades any classification. Fashion designer, performer, artist, director, she seems to catch in mid air all means of expression for celebrating the body and putting it into movement. She surrounds herself with dancers, bodybuilders, transgender performers, and attempts to mobilise this fertile energy through them. She has designed her collection by using 3D software which produces an animated image according to an actor’s movements.

In a virtual arena, she places clothes with exaggerated proportions and concertinas them with the dynamic body of a masculine character. This theoretical platform allows for a projection beyond physical limitations; sometimes we witness the fusion of fabric and muscle, creating the partial disappearance of matter. The designer translates her experimentations through cotton poplin and jersey for flow, and in denim and thick toile for structure; all adapted according to a light and neutral palette which is lifted with a fiery coral. The result is a collection consisting of shirts, hooded sweatshirts, denim jackets and oversized t-shirts, which seem to have been thrown on according to the whims of the model. Here, a collar has slipped onto a shoulder as if the neck was not capable of retaining it, elsewhere a shirt is worn upside down. Another silhouette is the result of a staggered accumulation of giant trousers like a screen glitch.

Each item takes on its own dimension once it is embodied by the man wearing it.